Psychologue

Le Service Psychologique

Mme Camboulive

 

A qui le service s’adresse-t-il ?

A tous les élèves, de la maternelle à la terminale, qu’il s’agisse :

- de préciser la nature ou l’origine des difficultés,

- de les aider à trouver les moyens de les surmonter,

- de maintenir leur motivation en encourageant et en reconnaissant les efforts,

- de les accueillir et de leur offrir un lieu d’écoute lorsqu’ils ont besoin d’exprimer des préoccupations, des problèmes personnels.

Aux parents, désirant soumettre une difficulté concernant leur enfant dans le domaine scolaire ou éducatif.

Il s’agit de savoir établir des ponts avec les différents interlocuteurs, de les entendre, de se faire entendre, de progresser dans les échanges et d’aider une situation souvent bloquée à évoluer de façon dynamique.

 

Jours de présence de la psychologue

Les lundis, mardis, mercredis et jeudis de 8h à 18h

Les R.V. pour les parents sont pris directement avec la psychologue par téléphone ou par mail.

Quelles sont les différentes prestations ?

 

Le Point écoute, commun pour tous les niveaux d'enseignement.

C'est un cadre et un lieu d'accueil pour les élèves qui auraient besoin d'évoquer des difficultés. Ceci peut concerner le domaine scolaire, la sphère familiale ou encore un mal-être sur un plan personnel. Les élèves peuvent venir librement pendant les récréations à partir du CE1.

 

En Maternelle : il s’agit essentiellement d’actions de prévention :

Observation en classe et autres lieux de vie.

Evaluation de compétences spécifiques et transversales (graphisme, organisation spatio-temporelle, logique, langage, autonomie, comportement, attention et concentration...).

Ateliers de stimulation si besoin à la demande de l'enseignant.

 

En Primaire et au Collège

Entretiens faisant suite à des signalements par les enseignants ou à des demandes de parents. L’objectif est de connaître les points forts et les points faibles pour mieux cibler les efforts.

C’est aussi l’occasion de rassurer l’élève sur ses compétences, ce qui peut contribuer à le remotiver et à restaurer l’estime de soi.

Ces évaluations sont conçues, non pas dans l’optique de poser un diagnostic, de déterminer un QI ou de faire des pronostics qui risquent d’enfermer l’enfant mais plutôt selon une approche dynamique qui laisse entrevoir une évolution positive de la situation.

 

Au Collège pour les classes de 6ème et de 5ème

Animation de séances de « Vie de Classe » avec le Professeur Principal

Apprendre des « savoir-être », éduquer à la citoyenneté et développer des habiletés sociales serait l’ambition de ces interventions. Il s’agit d’intervenir sur la dynamique de la classe pour encourager et valoriser les relations positives entre les élèves, pour réduire les tensions et apprendre à gérer les conflits, y faire face avec civilité et respect, favoriser un climat de classe propice au travail, à l’entraide où chacun trouvera sa place et se sentira intégré.

Lors des séances, les élèves sont également invités à avoir une attitude bienveillante d’écoute, d’accueil des points de vue de chacun et à s’exprimer clairement devant le groupe.

Ces interventions ont donc comme fondement les valeurs essentielles de Respect, Tolérance, Coopération,

Entraide, Empathie.

Accompagnement psychopédagogique proposé aux élèves volontaires

Un contrat, peut être mis en place à la suite d'entretiens précisant les actions à mettre en place et les modalités d’application, est ensuite défini avec l’élève. Une rencontre tous les 15 jours permet de suivre l’évolution du travail et de vérifier la réalisation des objectifs.

Qu’il s’agisse du domaine scolaire ou personnel, l’objectif est de rendre l’élève Acteur de son

Evolution, qu’il se prenne en charge, qu’il ne se mette pas en position de victime, attribuant aux autres la responsabilité de ce qu’il vit. Cela suppose qu’il soit capable d’évaluer objectivement la situation, qu’il identifie avec discernement les facteurs en cause, qu’il sache reconnaître la part qui lui revient et qu’il prenne les bonnes décisions permettant de modifier le cours des événements.

Autres Interventions

• Participation au projet d’Etablissement sur les compétences relationnelles

• Participation à la journée d’intégration des secondes.

• Atelier « Philo » pour les élèves de CM.

• Atelier « Conte » pour les élèves de maternelle.

• Atelier « Max et Lili » pour les élèves de primaire.

Tous ces ateliers sont autant d’occasions permettant aux élèves de s’exprimer et d’évoquer des situations personnelles.

Mme A. CamboulivePsychologue

LES CONCEPTIONS SOUS-JACENTES AUX ACTIONS

Tout individu a les capacités de changer, de progresser, à condition qu’il en ait la volonté et l’énergie. Mais pour changer, il faut d’abord se connaître et savoir reconnaître ce qui pose problème. Pour que l’évolution soit favorable, le jeune doit être acteur de son changement.

C’est à lui de trouver ses solutions pour qu’il puisse mieux se les approprier, qu’il soit capable de les appliquer et que son adhésion au projet de changement soit réelle.

 

************************

************************

*

Pour comprendre le comportement d’une personne, il convient de le considérer à la fois comme un être unique, ayant ses caractéristiques propres, son histoire, mais également comme un individu appartenant à différents systèmes (familial, scolaire, social et culturel) ayant chacun leur dynamique, leurs règles, leurs exigences, leurs normes.

 

L’enfant n’est pas seul responsable de ce qu’il est. Il est aussi ce que les autres veulent qu’il soit.

Il est un élément dans le jeu des interactions dont il fait partie, qui participe à la stabilité, à l’équilibre du système. Il convient de s’interroger sur la place qu’il occupe, le rôle qu’on lui donne, les pressions qu’il subit pour maintenir l’état du système.

 

************************

************************

*

Pour favoriser le bien-être de l’enfant, il faut construire le plus possible de la cohérence entre ses différents lieux de vie et les différentes personnes intervenant dans sa vie.

 

L’enfant, le jeune en pleine construction, a du mal à trouver ses repères, à justifier ses choix et à donner du sens à ses actions. Il faut éviter de le confronter à des discours paradoxaux, à des ordres contradictoires, à des cadres de références opposés.

Il est essentiel que toutes les personnes intervenant dans sa construction s’entendent sur ce qu’elles veulent que l’enfant soit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Sainte-Elisabeth | Mentions légales | Websco-innovations | Connexion ADI